Navigation


L'impression est notre passion
tezida
avril21

Gutenberg, l'inventeur de l'imprimerie

 

Qui était Gutenberg ?

Johannes Gutenberg, dont le nom est parfois orthographié Gutemberg, est né vers 1400 à Mayence et mort le 3 février 1468.

Cet imprimeur allemand est généralement considéré comme l'inventeur de l'imprimerie typographique en Europe pour avoir eu l’idée novatrice d’utiliser des caractères métalliques mobiles.
Son invention, qui a largement contribué à la diffusion des textes et du savoir, est considérée comme un événement majeur de la Renaissance.

Pourtant, Gutenberg connut des revers de fortune : il fut spolié de son matériel par l'un de ses associés, Johann Fust, et n’échappa à la misère que grâce à l'archevêque de Mayence Adolphe II de Nassau, qui lui accorda une pension à vie.

Genèse de son invention

Entre 1434 et 1444, la famille Gutenberg s'installe à Strasbourg et Johannes Gutenberg y fait son apprentissage d’orfèvre.
C’est grâce à ce savoir-faire en matière de ciselure et de maîtrise des alliages qu’il put ensuite concevoir des caractères d'imprimerie résistants et reproductibles à l'infini. première

En 1444, il s’associe avec le riche orfèvre Johann Fust qui l'aide à financer son projet en lui prêtant une somme considérable.
De retour à Mayence en 1448, il poursuit les travaux commencés à Strasbourg et construit une presse.

Sa première fonte comptait 270 caractères différents qui pouvaient être assemblés à la main en d'infinies combinaisons de mots et de pages.
Ces caractères avaient aussi pour avantage d’être immédiatement réutilisables.

Innovations apportées par Gutenberg

C'est à cette époque que Gutenberg perfectionne la technique de fabrication des caractères en métal échangeables et égaux, la presse à bras et l'encre d'impression.

Il apporte de nombreuses innovations à l’imprimerie, notamment :
- l’utilisation d’un alliage à base d'étain, de bismuth et d'antimoine à la place du bois
- un moule à fondre à la main avec une matrice en négatif du caractère
- une encre très forte et Grasse à base d'huile de lin et de suie de résineux (alors que l'encre utilisée par les copistes de l'époque était à base d'eau).

Si Johannes Gutenberg n'a pas inventé l'imprimerie, qui était connue bien avant en Asie (en Chine et en Corée), il a "réinventé" l’imprimerie à caractères mobiles en Europe en améliorant ou perfectionnant les procédés existants.

Il a réussi à concevoir des outils aisément utilisables auxquels seules des améliorations mineures ont ensuite été apportées pendant les 350 ans qui suivirent.

Les premiers textes imprimés

Le matériel mis au point par Johannes Gutenberg servit d'abord à imprimer de petits documents (poèmes, grammaire latine de Donat, lettres d'indulgence pour l'Église).

Pour couvrir les sommes engagées dans ce projet, Fust et Gutenberg choisirent d'imprimer le seul livre capable d’avoir un succès immédiat : la Bible dans sa version en latin de Saint Jérôme.

Entre 1452 et 1454, Gutenberg se lance donc dans l’impression d'une bible de 1284 pages présentées comme des pages manuscrites et disposées sur deux colonnes.
Chaque colonne compte quarante-deux lignes.
Ce premier livre imprimé en série est donc connu sous le nom de Bible à 42 lignes ou Bible de Gutenberg.
Quelques 180 exemplaires de cette œuvre d’art furent tirés sur papier et sur vélin.

Malheureusement, l'impression des livres connaît un succès mitigé.
Après la mort de Gutenberg, beaucoup d'imprimeurs allemands vont s'installer rue Saint-Jacques à Paris et lancer l'imprimerie en France en produisant les premiers incunables en 1472.
En Allemagne, l'imprimerie se développa aussi très rapidement grâce aux techniques mises au point par Gutenberg. On doit notamment aux imprimeurs et graveurs allemands l'invention du livre illustré.

Une révolution culturelle

Pendant tout le Moyen Age, les livres étaient produits ou reproduits à la main par des copistes et les textes étaient peu répandus.
En revanche, à partir du XVème siècle et grâce à l’invention de Johannes Gutenberg, les ateliers d'imprimerie se multiplièrent et la production des livres prit son essor dans toute l'Europe.

Le livre devint un objet public dans les villes commerçantes et universitaires.
Cette révolution rendit l’accès au savoir et le partage des idées plus faciles.

Auteur : Audrey

Comments

Pas de commentaires jusqu'ici.

 Ajouter un commentaire 
Titre du commentaire :
Votre nom :
Votre courriel :
Me prévenir lorsqu'il y a de nouveaux commentaires sur cette page:
Votre note :
Commentaire :
 
This is a captcha-picture. It is used to prevent mass-access by robots. (see: www.captcha.net)
 
voir plus
un service d’impression complet
PAO, prépresse, impression de haute qualité, livraison

Tezida vous propose un service complet et une gamme de produits très diversifiés et sur mesure…

voir plus
un service client de qualité
assistance pour le choix des paramètres techniques les plus appropriés pour votre projet, conseil, suivi

Tezida vous propose un service client de qualité. Même à distance nous sommes toujours près de nos clients…

voir plus

Souscrire à la Newsletter

Adresse email:
Nom:

Address

TEZIDA
office@tezida.com